En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Nouvelles

Les nouvelles actives sont postérieures au 31/12/2018 : 00:00
Les nouvelles antérieures sont consultables dans les Archives des nouvelles
Nouveau  News_pic/aisf_2019m.pngNews Letter AISF - le 30/05/2020 : 13:00

Lettre d'information de l'AISF

  1. Déconfinement, soutien pour la réouverture des infrastructures sportives
  2. Check-list préparation des stages d'été

Lire la version en ligne


News_pic/aisf_2019m.pngDéconfinement et soutien - le 19/05/2020 : 18:43

Déconfinement, soutien pour la réouverture des infrastructures sportives

(Communiqué de presse)

Nous avons reçu ce matin un communiqué de presse du Ministre Jean-Luc Crucke (Ministre wallon des Infrastructures sportives) qui annonce un soutien de 734 500 euros pour permettre la reprise sécurisée des activités sportives au sein des infrastructures.

Nous nous réjouissons de cette initiative. En effet, cette aide fera du bien au secteur sportif dans cette période où les finances des clubs, fédérations et centres sportifs souffrent terriblement.

Nous remercions également le Ministre Jean-Luc Crucke pour la confiance qu’il témoigne particulièrement à l’AES, qui pourra aussi s’appuyer sur l’AISF.

Il est important de souligner que les bénéficiaires de cette aide seront les villes et communes wallonnes qui auront ensuite la responsabilité de répartir et de placer le matériel subsidié par la Wallonie au sein des infrastructures sportives sur leur territoire.

Les modalités pratiques leur parviendront prochainement.

Nous espérons et tenterons qu’une initiative du même type soit prise pour la Région de Bruxelles-Capitale

Le communiqué de presse complet

Serge MATHONET

Directeur


Deconfinement et protocole - le 15/05/2020 : 23:30

News_pic/adeps_95.pngPhase 2 du déconfinement - le 15/05/2020 : 23:00

Communication aux fédérations et associations sportives

Phase II de la sortie du confinement - 18 mai 2020

Cher(e)s responsables de fédérations et associations reconnues,

Faisant suite aux éléments communiqués par le Conseil National de Sécurité (CNS) en date du 13 mai 2020, le Groupe de Travail de l’ADEPS (Administration générale des Sports) présidé par Charles Bourgeois, Directeur général de la Politique sportive, et qui regroupe notamment les professeurs Jean-François Kaux (ULG) et Marc Francaux (UCL), formule aux Fédérations sportives reconnues et aux clubs sportifs affiliés les recommandations suivantes pour la phase II du déconfinement.

L’objectif de ces propositions est vous aider à mettre en œuvre les modalités pratiques de la reprise des entraînements en respectant les consignes du CNS et en limitant les risques de propagation du Covid 19.

Le Groupe de Travail recommande également d’éviter toute forme de précipitation dans la mise en œuvre des mesures.  Les travaux relatifs à l’écriture de l’Arrêté ministériel chargé de concrétiser la décision du CNS n’étant pas finalisés, plusieurs interrogations subsistent.

Une infographie reprenant les éléments essentiels sera par ailleurs diffusée dès que l’Arrêté sera finalisé.

 L’Administration précise enfin qu'à ce stade, elle n'a pas eu de retour du CNS concernant les plans de déconfinement relatif aux phases ultérieures mais que Madame la 1ère Ministre Sophie Wilmès a annoncé « un plan précis relatif au déconfinement progressif du domaine sportif sera communiqué dès qu’il aura fait l’objet d’un accord avec le GEES ».

 I. Recommandations préconisées par le groupe de travail de l’ADEPS

  • Le GT recommande le port du masque pour l’entraineur et les accompagnants (accompagnants = toute personne qui conduit le/la (jeune) sporti.f.ve vers le lieu de l’entraînement). Les accompagnants ne peuvent pas assister à la séance.
  • Précisions concernant la taille du groupe (maximum 20) :

La taille doit être réduite si les mesures de distance physique ne peuvent être appliquées (tenant compte de l’espace disponible, de la nature de l’activité, des distances à respecter, de la sécurité des sportifs, …).

Il convient que chaque sportif privilégie un seul sport, de manière à ne pas multiplier les contacts (éviter la présence d’un individu dans plusieurs silos).

Seules les activités dont le club peut assurer le respect strict des consignes sont autorisées.

  • Dans les situations d’entraînement, le GT recommande d’éviter :

Les situations de face à face.
Les déplacements l’un derrière l’autre (dans le même sens de course) – en ce compris pour le cyclisme (peloton, …).

  • Pour la gestion du matériel, le GT recommande :  

De privilégier le matériel individuel.
D’éviter le partage/échange de matériel (ballons…) avec les mains ou la tête.
Qu’une seule personne (en principe l’entraîneur) soit autorisée à manipuler le matériel commun, après désinfection des mains et du matériel.

  • Le GT insiste sur le respect strict qu’il y a lieu d’observer en matière d’activité sportive modérée. Il est recommandé de ne pas dépasser 80% de sa fréquence cardiaque maximale.

 II. Des précisions concernant les demandes suivantes sont attendues :

Pour le surplus, le Groupe de Travail de l’Adeps a relayé les questions restées en suspens et reste en attente d’un complément d’informations du CNS qui porte notamment :

  • Sur la taille du groupe (20 entraîneurs compris ou non compris ?)
  • Sur les distances physiques à respecter. Le GT a formulé une série de propositions de recommandation sur la question.
  • Sur la notion de club : S’agit-il exclusivement les clubs affiliés à une fédération ou association reconnue ?  
  • Sur l’extension des facilités d’entraînements des SHN aux ESI, ainsi que la réouverture des centres de formations (sur base d’un testing préalable)

III. Rappels

Le groupe de travail de l’Adeps souhaite également rappeler que :

  • Les règles pour les déplacements restent d’application. A savoir, uniquement pour aller à son activité de club habituel. Nous recommandons à ce stade de ne pas excéder un déplacement supérieur à 20km de son domicile.
  • Le respect des règles générales reste d’application : gestes barrière, arrêt de toute activité physique dès l’apparition du moindre symptôme (toux, fièvre, fatigue, …).

Présentation et missions du Groupe de Travail ADEPS

Afin d’accompagner le processus de déconfinement progressif prôné par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Administration Générale du Sport (Adeps) a mis en place un groupe d’experts de travail, en collaboration avec le Cabinet de la Ministre des Sports de la Fédération Wallonie Bruxelles.

Ce dernier est constitué d’agents spécialisés dans les différentes disciplines sportives reconnues par l’Adeps ainsi que d’experts tels que le Professeur Jean-François KAUX de l’ULiège et le Professeur Marc FRANCAUX de l’UCLouvain respectivement actifs dans les domaines de la médecine physique, réadaptation et traumatologie du Sport et des Sciences de la motricité, de la physiologie et de la biochimie de l'exercice.

Les objectifs de ce groupe d’experts sont de :

  • se positionner comme force de proposition à l’égard de la Ministre des Sports et du Centre National de Crise (CNS) en proposant, de manière proactive, divers scénarii :

- en lien avec les phases de déconfinement programmées ;

- tenant compte des besoins exprimés par le mouvement sportif organisé ;

- respectueux des mesures générales communiquées par le Gouvernement fédéral.

  • venir en appui des Fédérations sportives reconnues dans leurs réflexions relatives à leur plan de sortie de confinement et en relayant ces derniers auprès du CNS ;
  • informer le citoyen pour lui permettre de pratiquer une activité sportive dans les conditions de sécurité sanitaire optimales en respectant les consignes préconisées par le CNS et adoptées par le Gouvernement fédéral.

Charles Bourgeois,
Direction général adjoint à la Politique sportive
Président du Groupe de Travail


News_pic/adeps_95.pngFonds d'urgence - le 12/05/2020 : 19:10

Fonds d’urgence pour le sport

Cher(e)s dirigeant(e)s de fédérations et associations sportives reconnues,

Le 30 avril 2020, une communication à destination du monde sportif faisait état de la mise à disposition, par la Fédération Wallonie-Bruxelles, d’un fonds de 4 millions d’euros pour venir en aide aux fédérations sportives reconnues et aux cercles affiliés à une fédération sportives reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Il y était mentionné que vos demandes pour bénéficier de cette aide doivent être introduites via un formulaire ad-hoc qui serait mis à votre disposition.

Le Cabinet de la Ministre des Sports, l’Administration Générale des Sports et l’AISF travaillent actuellement sur la conception de celui-ci et il devrait être rendu accessible prochainement.

Dès ce moment, vous pourrez entrer l’ensemble des éléments nécessaires au bon suivi de votre dossier. Pourriez-vous transmettre également ce message à vos cercles affiliés ?

Je vous invite à rester attentifs aux communications qui suivront dans les jours qui viennent et dès que le formulaire sera disponible, n’hésitez pas à prendre contact avec mes services en cas de question.

Alain LAITAT
Administrateur Général


News_pic/aisf_2019m.pngÉdition spéciale - Corona - le 06/05/2020 : 09:25

Édition spéciale coronavirus

1/ Cadre méthodologique et scientifique pour la phase 1 du déconfinement du monde sportif, du 4 au 18 mai 2020

2/ Mise à jour - Congé parental "Corona"

1/ Cadre méthodologique et scientifique pour la phase 1 du déconfinement du monde sportif, du 4 au 18 mai 2020

Le 4 mai, le monde du sport, dont l'AISF, a assisté à une présentation de Jean-François Kaux (Service de médecine physique, ULiège) et Marc Francaux (Sciences de la psychomotricité, UCL) afin d’orienter les acteurs quant aux mesures de prévention pour une première phase du plan de déconfinement. En voici les grandes lignes.

1. INTRODUCTION

Plusieurs conditions doivent être remplies afin de s’inscrire dans la première phase de déconfinement et proposer des mesures préventives pour la reprise des activités. La phase 1, du 4 au 18 mai, s’adresse aux sports répondant à TOUS les critères suivants :

- Sport individuel

- Pas d’entrainement collectif ni de compétition

- Pratique extérieure (centres sportifs, salles de fitness et piscines restent fermés)

- Entre personnes vivant sous le même toit + 2 autres, toujours les mêmes

- Pas d’échange de matériel sportif

- Respect de la distanciation sportive (voir ci-dessous)

- Espaces de détente, vestiaires et douches interdits

- Règles d’hygiène strictes

- Déplacements limités autour du domicile, avec l’itinéraire le plus direct.

- DEA accessible pour les infrastructures sportives extérieures

Les dérogations spécifiques pour les sportifs de haut niveau, reprises dans la circulaire du 16 mars 2020, restent d’application.

2. HYGIENE DES MAINS

Se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon reste la meilleure méthode de protection contre le virus.

> Veiller à ce qu’un point d’eau reste accessible aux sportifs

> Informer par des affiches des gestes barrière

3. PORT DU MASQUE

Lorsqu’on porte un masque pendant une activité sportive, la ventilation provoquée par l’intensité de l’effort sature rapidement celui-ci en vapeur d’eau, le rendant inefficace.

Dès lors, pour toute activité intense :

> Porter un masque pour se rendre sur le site d’entraînement

> Ôter le masque pendant l’effort

> Se laver les mains et remettre le masque 10 à 15 minutes après la fin de l’effort

> Retourner directement à son domicile

Pour les sports à moins forte ventilation (par exemple le golf ou la pêche), le port du masque est recommandé tout au long de l’activité.

Il n’existe pas de masque spécifique au sport : ceux chirurgicaux ou en tissu sont tout à fait valables, tant qu’ils couvrent entièrement la partie du visage, du haut du nez au bas du menton.

L’entraîneur portera quant à lui un masque tout au long de la session.

4. DISTANCIATION SOCIALE VERSUS DISTANCIATION SPORTIVE

Une étude récente prouve que l’écoulement d’air expiré lors de l’activité physique se déplace principalement vers l’arrière sur une distance proportionnelle à la vitesse de l’individu.

C’est pourquoi la distanciation sportive est supérieure à 1,5 mètre et variable selon le sport.

> Dans la mesure du possible, pratiquer l’activité côte à côte avec une distance d’1,5 mètre à gauche ou à droite entre les athlètes

> Les marcheurs (<5km/h) se suivent à une distance de 5 mètres

> Les coureurs (entre 5 et 15 km/h) se suivent à une distance de 10 mètres

> Les cyclistes (entre 15 et 30 km/h) se suivent à une distance de 20 mètres

5. QUELQUES CONSEILS PRATIQUES SPÉCIFIQUES AUX CATÉGORIES DE SPORTS

a) Sports individuels : deux personnes maximum, toujours les mêmes, avec respect de la distanciation sportive. L’idéal reste de s’entraîner seul. Rappelons l’interdiction des entraînements collectifs pour toute activité physique.

b) Sports de raquette : toujours les mêmes partenaires (vivant sous le même toit + 2 personnes extérieures), chacun utilise son propre matériel et ne ramasse que ses balles, préalablement marquées. Pour le padel, il est recommandé de nettoyer les parois après chaque utilisation.

c) Sports collectifs : ils restent interdits à l’exception de préparation physique ou exercices techniques, ramenant aux conditions des sports individuels.

d) Sports de combat : ils restent interdits à l’exception de préparation physique ou exercices techniques, ramenant aux conditions des sports individuels.

e) Sports nautiques : les piscines restent fermées, mais la pratique en eau libre est permise moyennant les mesures de prévention citées en amont. La pratique sportive n’est pas à confondre avec l’activité touristique autour des plans d’eau, qui elle, reste interdite en phase 1.

6. CONCLUSIONS

Pour conclure, les experts attirent l’attention des acteurs du sport sur les risques élevés surtout concentrés après la pratique sportive. Il est important de sensibiliser chacun à rentrer directement chez soi après l’entrainement.

Une attention est également requise pour éviter les déplacements trop longs et pratiquer son sport de manière locale. Une moyenne de 20 km autour du domicile pourrait être conseillée, avec une tolérance allant jusqu’à 50 km maximum.

2/ Mise à jour - Congé parental "Corona"

Le Conseil des Ministres a approuvé, ce 2 mai 2020, le congé parental "corona".

Comme renseigné dans notre newsletter du 28 avril, pour la période allant du 1er mai au 30 juin 2020 inclus, ce congé parental exceptionnel permet aux travailleurs liés depuis au moins un mois par un contrat de travail auprès de leur employeur et avec l’accord de celui-ci, de réduire leurs prestations d’1/5 temps ou à mi-temps pour leurs enfants qui n’ont pas atteint l’âge de 12 ans.

La condition d’âge de 21 ans pour l’enfant handicapé ne s’applique pas dans certaines situations spécifiques et il peut être également demandé par les parents adoptifs et les parents d’accueil.

Il est assorti d’une allocation (brute) plus élevée que celle octroyée pour le congé parental ordinaire (25% de plus).

La procédure de demande est plus courte que celle du congé parental ordinaire. Le travailleur doit avertir son employeur 3 jours ouvrables à l’avance. Des délais plus courts peuvent être convenus de commun accord.

Ce congé peut être pris en une période continue jusqu’à la date de fin de la mesure, ou en mois ou en semaines successives ou non.

Les travailleurs qui bénéficient actuellement d’un congé parental ordinaire peuvent également convertir leur congé en cours en congé parental corona (ex. ½ temps ordinaire en ½ temps corona) ou suspendre temporairement leur congé parental ordinaire et demander un congé parental corona (ex. temps plein ordinaire en ½ temps corona).

Il n'est pas encore possible de demander de congé parental Corona à l’ONEM mais vous pouvez déjà en faire la demande auprès de votre employeur.

Vous trouverez les informations relatives au congé parental Corona (feuille info, formulaire...) sur www.onem.be

Serge MATHONET

Directeur


info_1.gifInfos corona du 30 avril 2020 - le 01/05/2020 : 18:29

Concerne :

  • Informations dans le cadre de l'épidémie du CORONAVIRUS
  • Position de l'URSTBF
  • Aide en faveur du milieu sportif de la Ministre Glatigny

Téléchargez le PDF


News_pic/aisf_2019p.pngUne bonne nouvelle - le 01/05/2020 : 18:01

Une bonne nouvelle
dans la grisaille de ces derniers jours !

Inquiète pour la trésorerie de ses membres, l’AISF est intervenue fin du mois de mars auprès de la Ministre Nathalie Muylle concernant l’Arrêté ministériel du 19 mars 2020 relatif aux activités à caractère privé ou public, de nature culturelle, sociale, festive, folklorique, sportive et récréative.

Pour rappel, l’Arrêté stipule que lorsqu’une activité sportive ne peut avoir lieu en raison de la crise du coronavirus, l’organisateur est en droit de délivrer au participant qui a payé pour cette activité, au lieu d’un remboursement, un bon à valoir correspondant à la valeur du montant payé.

Cependant, lorsque l’association n’est pas en mesure de respecter certaines conditions énumérées dans l’Arrêté, elle doit procéder au remboursement des participants !

Dans une lettre adressée à la Ministre, l’AISF s’inquiétait du sort des cotisations et attirait l’attention sur le fait que ses membres étaient déjà largement impactés par la situation qui relève, pour eux aussi, d’un cas de force majeure.

Dans un courrier reçu hier, l’AISF est heureuse de pouvoir vous annoncer que les cotisations sportives ne sont pas visées par ledit Arrêté. Dans son argumentation, la Ministre stipule qu’il est difficile de considérer une cotisation annuelle des membres d’un club sportif comme  un évènement !

Par conséquent, aujourd’hui, rien n’oblige les associations sportives à rembourser à ses membres tout ou partie de la cotisation perçue. Ces derniers ne peuvent d’ailleurs faire valoir l’Arrêté pour essayer d’obtenir un remboursement. Toutefois, pour les clubs qui pourraient le faire, rien ne leur interdit de procéder à un remboursement ou de proposer une réduction de cotisation pour la prochaine saison.

Nous vous invitons à prendre connaissance de la réponse de la Ministre.

Si vous désirez plus de renseignements sur ces dispositions, nous vous invitons à consulter notre FAQ et l’Arrêté ministériel du 19 mars 2020 complété par celui du 07 avril 2020.

  


News_pic/aisf_2019p.pngSoutenir le mouvement sportif - le 01/05/2020 : 17:46

4 millions pour soutenir
le mouvement sportif organisé

A l’initiative de la Ministre des Sports Valérie Glatigny, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a aujourd’hui débloqué 4 000 000 euros pour soutenir les fédérations sportives reconnues et leurs clubs affiliés affectés par la crise sanitaire.

Les mesures prises par le Conseil National de Sécurité afin de limiter la propagation du coronavirus entraînent l’interruption des activités des clubs sportifs et des fédérations sportives à une période charnière.
Traditionnellement, c’est au printemps et à l’été que se tiennent les stages, tournois et autres activités permettant aux clubs et aux fédérations, qu’ils soient amateurs ou professionnels, de multiplier les rentrées financières. Ces différentes activités ont d’ores et déjà été annulées, ou pourraient l’être, causant pour de nombreux acteurs un manque de trésorerie croissant.

Afin de pallier à cette situation et soutenir le mouvement sportif organisé, le gouvernement a aujourd’hui décidé de débloquer 4 000 000 euros pour soutenir les clubs sportifs et les fédérations sportives directement impactés par la crise sanitaire.

« Le mouvement sportif organisé joue un rôle essentiel dans le quotidien des citoyens. Qu’il soit compétitif ou amateur, le sport offre à tous la possibilité de nouer des contacts sociaux, de rester en bonne santé et de se dépasser. La situation sans précédent que nous connaissons met malheureusement en difficulté les clubs sportifs et les fédérations sportives. En débloquant 4 000 000 euros, le Gouvernement leur envoie aujourd’hui un signal fort de soutien », souligne Valérie Glatigny.

Un formulaire ad hoc, accompagné d’un modèle de trésorerie provisoire sera élaboré conjointement par l’Administration générale des Sports et l’AISF afin de permettre l’appel à indemnisation et faciliter le traitement administratif des demandes. Celles-ci devront être rentrées pour le 5 juin et seront ensuite examinées et validées par le Gouvernement.

Extrait du Communiqué du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, séance du 30 avril 2020


Covid19 - Infos championnats - le 28/04/2020 : 18:03

Dispositions et mesures prises

  • Les championnats provinciaux
  • Les championnats nationaux
  • Le Belgian Open Air
  • Mesures de déconfinement

Télécharger les dispositions


Nos partenaires

logo_aisf_2019.png