En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

Activités - Tous les billets

Salon HUNTING Belgium

19 – 20 et 21 avril 2014 ; nous y étions !

Ce salon HUNTING Belgium organisé en collaboration avec le Royal Saint-Hubert Club de Belgique est un salon très prisé des passionnés de la chasse et de la nature. En tant que fédération de tir, nous avons été sollicités afin d’y être présent. Cette grande fête de la chasse du Bénélux se déroule tous les deux ans à Gand et à Libramont. Cette année, un tout nouveau cadre champêtre avait été prévu: la Ferme de Mehaignoul, à Meux, en province de Namur.

La fédération n’avait jamais participé à ce type d’événement et les moyens mis en place pour faire de ces 3 jours une belle rencontre « public/chasseurs/tireurs/amis de la nature » ont fait que nous avons décidé d’y participer en partant de l’idée « Qui dit chasseur, dit tireur, dit découverte du tir pour tous » …et découverte pour nous de ce type de salon. Si on pouvait encore hésiter peut-être sur notre présence judicieuse à ce salon de la chasse, l’appel lancé aux initiateurs pendant ces trois jours de week-end de Pâques a dissipé nos quelques doutes vu les réponses positives et la mobilisation enthousiaste de ceux-ci.

Nous avons donc installé notre stand mobile avec 4 lignes de tir et le stand de présentation de l’URSTB-f. Nous avons rencontré certains tireurs et chasseurs qui sont affiliés à la fédération et heureux de nous y voir représentés. Pendant ces 3 jours, le stand d’initiation a eu son franc succès. C’est surtout les enfants qui au départ voulaient tirer à la carabine et emmenaient leurs parents et grands-parents vers notre stand où Papa et/ou grand-père chasseur s’essayaient malgré tout au tir à plomb, très différent de leur tir de chasse.

L’ambiance d’un salon de la chasse est très différente d’un salon sportif auquel nous sommes habitués à participer. Première surprise : les visiteurs venaient accompagnés de leur chien, Que de chiens, petits ou grands, vus lors de ce week-end. Deuxièmement, la grande majorité du public parlait flamand  ou allemand et troisièmement, la beauté, la complexité et le prix des armes, accessoires et autres articles vendus. Que dire des magnifiques carabines gravées et aux crosses de bois aux essences diverses. Des cors de chasse résonnaient régulièrement dans les allées du chapiteau et donnaient une belle ambiance.

De nombreux exposants belges et étrangers (Autriche, Pays Bas, Hongrie, France, ….) présentaient bien sûr leurs armes, le matériel et les vêtements de chasse mais il y avait aussi des éleveurs de chiens,  des rapaces, des organismes de voyage pour aller chasser en Norvège ou en Pologne, des associations et des fédérations de chasseurs, des formations. De la littérature, des peintures et des dessins ainsi que des documentaires animaliers sur DVD étaient exposés.

Des démonstrations de tir à l’arc à poulie, de fauconnerie avec chiens de chasse et chevaux ponctuaient la journée et permettaient de se rendre compte du lien entre l’animal et le chasseur.

De notre côté, l’ambiance était au top et chaleureuse. Les nouveaux initiateurs qui vous ont été présentés dans notre dernière revue Tirs n°2 (page 15) ont rejoint les moniteurs déjà habitués à ce genre d’activité. Ils ont fait connaissance et échangeaient leur expérience du tir dans nos clubs et nos écoles. Martine et Stéphanie du bureau de Thuin et moi-même avons assuré la permanence du stand de présentation de l’URSTB-f avec les informations à donner, les revues Tir à distribuer, nos articles à vendre, … Geoffroy Laurent, administrateur clays, et Joël Robin, notre Président, nous ont fait l'honneur de leur visite. La bonne organisation de tout cela a permis de se relayer régulièrement et tout un chacun a pu aller faire son petit tour dans les allées du salon et les alentours de cette magnifique ferme restaurée. Le verre de l’amitié offert par la fédération en fin de journée nous a permis de nous retrouver tous ensemble avant de reprendre le chemin du retour. … sauf le dernier jour où j’ai été « prise au piège » d’une organisation de démontage des stands on ne peut plus rapide. Il faut dire que l’orage de 16h30 et la pluie diluvienne ont fait fuir très rapidement les visiteurs et lorsque je me suis présentée au bar, tous les frigos étaient vides, démontés, les caisses fermées …  Il faudra que je prévoie un plan B pour la prochaine fois afin de ne plus vivre cette déception.

MERCI à André Smets pour l’intendance du stand mobile, aux initiateurs : Benoît Lestrade, Jean-Luc Dupont, Jacques De Voegelaere, Frédérique Machiels, Jean-Claude Radu, Michel Cokaiko, Dominique Vandermeulen, Jackie Plateau, Thierry Willame, Richard Marchot, Maurice Rosa, Michel Larbalestrier, à Martine et Stéphanie du bureau de Thuin, à René Lauwers pour la reprise des armes.

Un MERCI tout particulier à Thierry Willame pour sa grande disponibilité au montage et démontage du stand, à sa présence au salon le dimanche et à son engagement quant aux carabines à reprendre et à restituer aux ETSJ.

Au plaisir de réorganiser avec vous tous un autre salon…

Marie Christine HORVATH
Presse et Diffusion

Voir les photos de ces trois jours.

Voir la vidéo du stand de tir.

Publié le 01/05/2014 : 03:03  |

15e Challenge AUDIN aux Francs Tireurs de Frameries

les 13-14-22 et 23 décembre 2013

Ce concours Challenge Audin tient son nom de notre ancien Président, décédé en 1998, et nous organisons ce challenge chaque année en sa mémoire.

Du renouveau au club de tir “ Les Francs Tireurs de Frameries” : en 2012, ce concours semblait s’essouffler et nous avions eu 30 participants. Début décembre 2013, le comité m’a demandé d’intégrer leur équipe en tant que secrétaire sportive ; ce que j’ai bien sûr accepté en leur disant que j’allais m’investir dans l’organisation du challenge mais, il faut savoir que je n’ai eu que 15 jours pour organiser cet évènement !  J’ai donc puisé dans mon carnet d’adresses et numéros de téléphone de tireurs que je rencontre aux différents concours. J’ai annoncé ce concours par tous les moyens actuels : site de la fédération, mail aux différents clubs, mails personnels aux tireurs, Facebook, bouche à oreilles, ...

Résultat de ce travail : 103 tireurs à air parmi lesquels une belle palette de jeunes tireurs. Merveilleux !

En ce qui concerne la remise des prix, nous avons eu un grand succès avec la présence de nombreux tireurs ayant participé, de leurs familles, amis et autres accompagnants. Quelle belle récompense !!

2013_frameries.jpg
Voir le diaporama

L’année prochaine, je continuerai à prendre en charge ce concours. Mon but est de faire mieux connaître mon club et ainsi le redynamiser en y amenant entre autre plus de jeunes tireurs, ceci grâce à mon engagement, mon enthousiasme et ma passion pour le tir sportif.

Pour le premier trimestre 2014, nous allons améliorer nos installations : 5 pistes électroniques à air vont être installées et ainsi augmenter le nombre de lignes, passant de 5 à 9 lignes de tir.

C’est avec fierté qu’à partir du 1er janvier 2014, je ferai officiellement partie de l’équipe nationale. J’espère ainsi apporter encore un plus au niveau de la renommée de mon club.

Sandra Fourneau
Secrétaire Sportive
Les Francs Tireurs de Frameries.

Publié le 30/12/2013 : 21:32  |

Les Belges en tête d'affiche au RIAC (11-14 décembre)

La fin de l'année civile est traditionnellement l'occasion pour nos représentants de participer à la première grande messe du tir sportif de la saison, le RIAC, compétition internationale, 31ème du nom, siégeant au Grand-duché du Luxembourg.

1140_1.jpgÀ l'instar d'Intershoot aux Pays-Bas en février, il s'agit d'un ensemble de trois matchs répartis sur trois jours auquel les tireurs sont conviés. Ce format est l'occasion de travailler particulièrement l'endurance mentale et physique. En effet, pour atteindre le sommet de leur art, nos compétiteurs doivent être bien entrainés pour cet événement.
Cela est d'autant plus vrai que le nouveau format de finales ISSF se réalise à travers un "second match" tiré qui départage les huit finalistes du match de qualification du jour. Je m’explique: nos finalistes défendent leur chance au cours d'une épreuve de tir de 20 plombs maximum (pour le vainqueur et son dauphin). Les 6 premiers plombs permettent de remiser un ensemble de points puis, l'élimination au tour par tour commence... C'est dire s'il s'agit d'un exercice de longue haleine où le moindre faux pas peut être éliminatoire.

Ces trois matchs sont l'occasion de réaliser d'une part de belles performances mais également de pouvoir laisser exprimer son audace en tentant des choses, ce qu'une seule prestation ne permettrait pas.

Il faut dire aussi que l'époque de l'année choisie convient particulièrement bien au petit monde du tir à air... Effectivement, une compétition au milieu du mois de décembre est une sorte de premier test grandeur réelle du début de saison de tir, à cheval sur deux années civiles.

1140_2.jpg

Montée en puissance attendue en cette fin d'année oblige, les prestations des divers participants sont donc à la hauteur de leurs espérances.

À chaque journée de la compétition, nos tireurs et tireuses se sont distingués en finales et sur les podiums, que ce soit en individuel ou par équipe.
En aucun cas, ils n'ont eu à rougir face à la concurrence malgré la présence de compétiteurs ayant participé aux Jeux Olympiques et autres Coupes du Monde.

1140_3.jpg

Bravo à Manon HAMBLENNE qui remporte le pistolet dames à l'IBIS CUP avec 379 lors du RIAC. C'est un point "world" qui renforce sa position d'élite Adeps.

Vincent PIERRE
CT Arlon

Publié le 27/12/2013 : 01:42  |