AG 2017
Présentation
Mémos
Visites

 1815853 visiteurs

 12 visiteurs en ligne

FAQ
Déplier Fermer  Le dopage
Usage de substances ou l'application de méthodes susceptibles d'améliorer artificiellement les performances des sportifs, qu'elles soient ou non potentiellement dangereuses pour la santé.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:31 Hyperlien 

Secrétariat URSTBf asbl

rue de la Gare du Nord, 5

B-6530 Thuin

Tél.: 071/59.64.57

 


Dernière modification :13/06/2012 : 00:55 Hyperlien 

L'Association Mondiale Antidopage.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:34 Hyperlien 

A.U.T. = Autorisation d'Usage à des fins Thérapeutiques (en anglais T.U.E.)

Une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques AUT peut permettre au sportif de prendre le médicament nécessaire. Pour obtenir cette autorisation il devra faire remplir complètement par son médecin (spécialiste de préférence) l'ANNEXE 2 de l'AMA (voir site de la fédération) avec historique de sa pathologie, et la transmettre par courrier, toujours anticipativement, à la Commission Médicale de la fédération pour Autorisation Thérapeutique (CAUT), composé de trois médecins (plus experts si nécessaires) et de Mme Lucienne Beauduin pour le secrétariat. La confidentialité des documents est assurée par ce Comité.

Pour obtenir une AUT les critères sont que :

  • le sportif subirait un préjudice de santé si la substance ne lui était pas administrée ;
  • l'utilisation du médicament n'induira pas une amélioration de ses performances ;
  • il n'existe aucune alternative thérapeutique.

Dernière modification :28/02/2012 : 23:44 Hyperlien 

Le contrôle peut s'effectuer en tout temps et en tous lieux, tant en compétition qu'à l'entraînement.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:38 Hyperlien 

Aucun sportif ne peut refuser de se soumettre à un contrôle sous peine d'être considéré d'office comme positif.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:39 Hyperlien 

Le sportif prend une substance interdite en toute connaissance de cause.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:40 Hyperlien 

Le sportif prend des substances sans intention de  dopage.

Exemple :
Gouttes nasales avec éphédrine; "petit joint" fumé pas spécialement pour le sport mais qui reste en traces dans les urines pendant 3 semaines ; alcool, etc.


Dernière modification :04/03/2009 : 02:41 Hyperlien 

a/ dopage volontaire en fonction de la liste :
1° délit = 2 ans de suspension
2° délit = 4 ans de suspension voire à vie avec interdiction de participer aux compétitions sportives.
b/ usage de certains produits dits " spécifiques " (cf. liste) sans intention de dopage
1° délit = 1 à 6 mois
2° délit = 2 à 8 ans

Dernière modification :04/03/2009 : 02:44 Hyperlien 

En cas de dopage l'URSTB-f réunit la Commission médicale (3 médecins + 2 administratifs) qui détermineront la sanction disciplinaire selon des normes (voir plus loin).
En cas d'appel, la Commission d'Appel, instance à organiser avec la Communauté Française, sera composée de juristes.


Dernière modification :04/03/2009 : 02:45 Hyperlien 

  • les produits du système gastro-intestinal
  • les antidouleurs (sauf morphiniques)   NB : codéine et caféine sont sous surveillance
  • les anti-inflammatoires
  • les anti-infectieux (antibiotiques, antivirus)
  • les médicaments du système nerveux central
  • les anti-tumoraux (chimio)
  • les Usage Externes (sauf bétabloquants en ophtalmo et corticoïdes selon "déclaration")

Dernière modification :13/06/2012 : 00:57 Hyperlien 

  • Bétabloquants : molécules dont le nom se termine en -olol
Interdits EN et HORS compétition donc même pas à l'entraînement !
Prescrits dans l'hypertension ou certaines arythmies, il existe de nombreuses alternatives laissées au choix du médecin avant de demander une AUT (voir après).
  • Diurétiques : (premier choix dans hypertension) ne sont interdits que s'ils sont associés avec une autre molécule interdite.
  •  Système respiratoire :
- asthme : voir explications spécifiques
- !!! gouttes nasales ou sirop pour la toux qui paraissent inoffensifs.
  • Système hormonal : nombreuses interdictions parfois surprenantes : insuline, hormonothérapie post cancéreuse donc toujours à vérifier.

Dernière modification :04/03/2009 : 02:48 Hyperlien 

Si vous êtes "Elite" reconnue par l'ADEPS, faire remplir une A.U.T. préventivement par votre médecin, spécialiste de préférence. Cette A.U.T. vous sera transmise par le bureau.

 

Pour tous les autres, une simple attestation du médecin traitant, signalant que vous prenez un produit "illicite" dont la substance est (…)  à des fins thérapeutiques suffit.


Dernière modification :15/06/2012 : 16:19 Hyperlien 

Dans cette pathologie, la pratique clinique courante ayant démontré la nécessité de l'inhalation de béta 2 antagonistes (!!! 4 seulement sont autorisés) et de corticoïdes, un dossier complet reprenant l'historique médical, l'examen respiratoire réalisé ainsi que le nom du médecin l'ayant réalisé, le nom précis des médicaments prescrits et leur posologie sera suffisant. Ce dossier remplacera l'ex-AUT abrégé que certains tireurs ont déjà rentré; leur document restant cependant valable jusque fin 2009. Une nuance est prévue entre sportifs nationaux ou internationaux.


Dernière modification :04/03/2009 : 02:50 Hyperlien 

Les sportifs utilisant de manière habituelle des corticoïdes par voie non injectable ni orale, mais intra-articulaire, péri-articulaire, épidurale, ou externe ont intérêt de faire une simple déclaration d'usage au CAUT.


Dernière modification :04/03/2009 : 02:51 Hyperlien 

Déplier Fermer  Licence de tireur sportif - pour jeunes tireurs
  • 14 ans dans le cadre de la pratique exclusive d'une discipline olympique
  • 16 ans pour les autres disciplines figurants dans la liste des disciplines reconnues par l'Exécutif


Dernière modification :04/07/2009 : 15:16 Hyperlien 

Un jeune ne peut pas détenir une arme à feu. Il doit avoir atteint sa majorité avant d'être titulaire d'une autorisation modèle 9 (avec LTS) ou modèle 4 (par le Gouverneur)

Dernière modification :04/07/2009 : 15:28 Hyperlien 

Le jeune doit toujours être sous le contrôle, l'autorité et la surveillance d'un affilié, titulaire depuis au moins 2 années d'une LTS.

Dernière modification :04/07/2009 : 15:33 Hyperlien 

Le jeune de moins de 14 ans peut tirer aux armes "à air" à 10 mètres, carabine ou pistolet. Ceci, sans même être titulaire d'une LTS.


Dernière modification :04/07/2009 : 15:56 Hyperlien 

Titulaire d'une Licence de Tireur Sportif, il peut pratiquer les disciplines dites "olympiques".

Discipline Description
4 Carabine libre petit calibre - 60 balles couché - 50 mètres
6 Carabine libre petit calibre - 3 positions - 50 mètres
7 Carabine standard petit calibre - 3 positions - 50 mètres
9 Carabine à air - 10 mètres
11 Pistolet à air - 10 mètres
12 Vitesse olympique - 25 mètres
15 Pistolet libre - 50 mètres
16 Pistolet Sport - 25 mètres
20 Cibles mobiles - 10 ou 50 mètres
25 Clays:Fosse olympique, Double Trap, Skeet
   

Dernière modification :04/07/2009 : 15:48 Hyperlien 

Pour tous les tirs aux armes à feu, le jeune DOIT être titulaire d'une Licence de Tireur Sportif.

Dernière modification :04/07/2009 : 15:21 Hyperlien 

Nos partenaires
Sponsor

adeps_logo2012.png

Concours Clubs
Diaporama
Nos vidéos
Recherche
Recherche
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
yaXmfr
Recopier le code :
904 Abonnés
Tir de l'Espoir